Soldes , Soldes , Soldes , Soldes

Les minéraux sont des éléments ou des composés chimiques habituellement cristallins et formés par des processus géologiques. La plupart des minéraux sont inorganiques, quelques-uns sont constitués d'hydrocarbures ou d'autres composés organiques.

Les pierres précieuses sont appréciées pour leur beauté, leur couleur séduisante, leur éclat qui, associés à leur durabilité, leur confèrent une grande valeur. Pour faciliter l'identification des minéraux, chaque entrée est accompagnée d'une liste de propriétés. 

Découvrez ces propriétés dans notre guide des termes techniques et devenez un vrai professionnel des pierres !


Trait d'une pierre

Le Trait d'une pierre

Le trait d’un minéral est la couleur de sa poudre. Pour le déterminer, on peut frotter le minéral sur une porcelaine poreuse ou en égratignant sa surface avec un couteau. Beaucoup de minéraux ont un trait plus distinctif que leur couleur apparente, qui est souvent modifiée par l’oxydation de la surface.


Eclat d'une pierre

L'Éclat d'une pierre

Ce que l’on appelle l’éclat, c’est l’aspect d’un minéral en pleine lumière réfléchie, le rapport entre la quantité de lumière réfléchie et la quantité de lumière reçue.

L’éclat permet de reconnaître une pierre précieuse et est responsable de leur brillance.
L’éclat métallique est caractérisé par une surface reflétant fortement la lumière et une forte absorption. L’indice de réfraction est 3 ou plus.
L’éclat submétallique est l’éclat de certaines espèces qui ne réfléchissent pas la totalité de la lumière. Leur indice de réfraction est entre 2,6 et 3.

On a plusieurs famille d’éclat :

l’éclat vitreux : il est le plus courant dans le monde minéral et son indice de réfraction est compris entre 1,3 et 1,9. Il comprend 70% des minéraux.
- l’éclat adamantin : il est l’éclat typique du diamant et est compris entre 1,9 et 2,6.
l’éclat soyeux : c’est le résultat d’une structure fibreuse, les minéraux possédant cet éclat ont des propriétés optiques soyeuses ressemblant à des vêtements de soie.
l’éclat nacré : les minéraux à éclat nacré se reflètent sur les différentes couches et peuvent ressembler à des perles.
l’éclat gras : celui-ci s’observe surtout sur les fractures et différentes couches du cristal. Il est produit par une surface irrégulière.
l’éclat cireux ou résineux : comme l’indique son nom, il apparaît comme si le minéral était recouvert d’une couche de cire, comme l’ambre ou l’opale.
l’éclat terne ou terreux : on appelle l’éclat terne lorsque les surfaces du minéral sont très peu réfléchissantes, et dépourvues d’éclat, en surface mate.


Opacité d'une pierre

Opacité & transparence d'une pierre

Certains minéraux sont transparents comme par exemple le Cristal de roche tandis que d’autres sont plutôt translucides comme l’Apophyllite.

On a différents types de transparence pour les pierres : - Les pierres transparentes laissent passer la lumière au travers du minéral et l’on peut même voir au travers nettement. - Les pierres translucides laissent passer la lumière mais sans être transparentes.
- Les pierres non transparentes ne laissent pas passer la lumière sauf lorsqu’elles sont très minces comme par exemple la Cyanite.
- Et enfin les pierres opaques qui elles ne laissent jamais traverser la lumière comme le Jaspe ou la Pyrite.


Dureté d'une pierre

Dureté d'une pierre

La dureté d’un minéral est définie comme la résistance au frottement ou à la rayure. Le géologue Friedrich Mohs a conçu en 1822 une échelle de mesure de la dureté s’appelant “L’échelle de Mohs” en sélectionnant une série de 10 minéraux.

Tous sont numérotés de 1 à 10 par ordre croissant de dureté. Tous les minéraux sont capables de rayer les minéraux moins durs que lui. On parle de dureté 7,5 lorsque les duretés sont entre 7 et 8.
Pour faire des tests rapides, on peut se servir de l’ongle (2 à 2,5), d’une pièce de cuivre (3) ou d’un couteau en inox (5,5 à 6,5) et les minéraux dépassant 6 de dureté rayent le verre.

Echelle de Mohs :

Nombre - Minéral Nombre - Minéral
1 Talc 6 Orthoclase (orthose)
2 Gypse 7 Quartz
3 Calcite 8 Topaze
4 Fluorite 9 Corindon
5 Apatite 10 Diamant


Habitus d'une pierre

Habitus & forme d'une pierre

Ce que l’on appelle “habitus” est la morphologie caractéristique externe d’un minéral ; le mode d’association le plus fréquent de ses formes cristallines.

Voici les différentes formes de cristaux :

  • Aciculaire : En forme d'aiguilles
  • Bacillaire : En forme de bâtons
  • Botryoïde : En grappes
  • Dentrique : Arboré ou ramifié comme la mousse
  • Fibreux : Fils fins
  • Foliacé : Aplati comme une lame
  • Lamellaire : Formant des feuilles plates distinctes
  • Mamelonné : Masses arrondies interférant les unes avec les autres
  • Massif : Sans forme distincte
  • Rayonnant : Disposition radiale des aiguilles ou des fibres
  • Réniforme : En forme de haricot
  • Tabulaire : Montrant des surfaces plates et larges

systeme cristallin d'une pierre

Système cristallin d'une pierre

Sept systèmes cristallins existent et chacun comporte un nombre de formes cristallines. L’identification de la plupart des systèmes cristallins requiert des instruments spécialisés.

Voici les différents systèmes cristallins :

  • Cubique : Trois faces égales ; tous les angles de 90°
  • Tétragonal (quadratrique) Deux faces égales ; tous les angles de 90°
  • Orthorhombique : Chaque face différente ; tous les angles de 90°
  • Monoclinique : Deux angles de 90°
  • Triclinique Pas d'angle de 90°
  • Hexagonal : Prise de section hexagonale régulière
  • Rhomboédrique Prise de section triangulaire régulière

Classification d'une Pierre

Classification d'une pierre

Ce que l’on appelle la “classification” d’une pierre est le “groupe” auquel elle appartient. Les minéraux sont classés en fonction de leur composition chimiques et de leurs propriétés similaires.

Voici un tableau des classifications :

  • Éléments natifs Éléments qui apparaissent seuls dans la nature
  • Sulfures : Contiennent le groupe S²- et sont classés avec les arséniures, les antimoniures et les tellurures
  • Oxydes : Contiennent le groupe O²-
  • Carbonates, nitrates et borates : Subdivisée en carbonates anhydres et en carbonates hydratés
  • Sulfates En SO2-4, sel de l’acide sulfurique
  • Phosphates : Dérivé de l’acide phosphorique PO43-
  • Nésosillicates : Tétraèdres isolés SiO4
  • Sorosillicates : Tétraèdres associés par paires (Si2O7)6
  • Cyclosillicates : Trois, quatre ou six tétraèdres réunis en anneau
  • Inosillicates : Tétraèdres assemblés dans des chaînes infinies
  • Phyllosillicates : Comportent des réseaux bidimensionnels infinis de tétraèdres liés à trois autres par des sommets oxygénés communs
  • Tectosillicates : Structures tridimensionnelles comportant des vides ou des “cages”